Facebook button

CORAIL FOREVER !


Qu’est-ce que le corail ?

Fabriqué par le polypier, cousin du poulpe,qui sécrète sous lui un squelette calcaire, le corail se compose essentiellement de carbonate de calcium sur lequel va se fixer un peu de carotène ( oui, celui que l’on trouve dans nos petites gélules activatrices de bronzage !! ).

Branche de corail avec sa peau

Branche de corail avec sa peau

 

Il en résulte une couleur qui va du rouge au blanc en passant par toutes les tonalités d’orange chères à la mode ces temps-ci, les plus recherchés étant les coraux rosés dits peau d’ange ou fleur de pêcher ( quelle poésie !! ) ou les franchement rouges. Le noir, rarissime, est protégé aujourd’hui par la Convention de Washington.

Schumann "Guide des pierres précieuses"

Schumann “Guide des pierres précieuses”

 

Corail "Peau d'ange" sur une broche Van Cleef et Arpels

Corail “Peau d’ange” sur une broche Van Cleef et Arpels

 

 

Corail rouge sur une broche Chaumet

Corail rouge sur une broche Chaumet

Corail rouge et onyx

Corail rouge et onyx

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du fait de sa formation, le corail a une texture radiée marquée par des nuances de couleur différentes. Vous pourrez assez facilement le reconnaître : soit des lignes droites parallèles soit des zones circulaires claires (blanches) et plus foncées ( orange à rouge ).

branche de corail sans sa peau

Branche de corail sans sa peau

 

Méfiez-vous des imitations !! Il existe aujourd’hui quantité de faux corail à commencer par le plastique teint : facilement détectable, il a un toucher chaud et collant. D’autres matières comme le marbre ou le corozo ( appelé, dans le commerce, ivoire végétal ) sont teints pour simuler le corail mais leur aspect est toujours trop uni. Le corail synthétique, également, est désormais très largement utilisé en bijouterie fantaisie.

Pour sa survie, notre petit polypier a besoin d’une eau tiède et oxygénée c’est pourquoi on le trouve essentiellement en Méditerranée ( Afrique du Nord, Italie ) et dans les îles du Pacifique ( Hawaï, Japon ).

Sous l’Ancien Régime, les rois de France encourageant la pêche et le travail du corail, Marseille en devient la capitale.

Depuis 1805, Torre del Greco, près de Naples, est the place to be : on y travaille tout le corail méditerranéen ainsi que celui importé des archipels du Japon.

Et c’est ainsi que les plus beaux bijoux en corail virent le jour…

A SUIVRE …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



CORAIL FOREVER ! CORAIL FOREVER !
CORAIL FOREVER !
CORAIL FOREVER !